L’espace de travail d’un auto-entrepreneur

L’arrivée des nouvelles technologies a provoqué une nouvelle révolution industrielle. Un ordinateur connecté à internet permet de développer de nombreux métiers depuis n’importe quel coin du monde.

Travailler au bureau ou à la maison ?

Pour les métiers de la traduction et de la rédaction, ces technologies permettent de choisir l’endroit où on veut travailler. En gros, les auto-entrepreneurs ont deux possibilités : travailler à la maison ou louer un bureau.

Choisir un bureau (ou un espace Coworking) est toujours une bonne option si auparavant on était salarié. De cette façon, on ne change pas la dynamique de notre vie professionnelle et, d’ailleurs, cela permet de rencontrer d’autres professionnels et d’accueillir des clients dans un environnement adéquat.

Autrement, la plupart des auto-entrepreneurs décident de rester à la maison, ce qui permet d’économiser (pas de loyer extra pour le bureau), mais cette vie professionnelle devient un peu plus solitaire.

L'auto-entrepreneur et son lieu de travail

Conseils pour travailler à la maison

Tout le monde n’adopte pas forcément les bons gestes pour développer son activité professionnelle à la maison. C’est pourquoi on vous donne quelques conseils que FVTraductions applique dans son quotidien.

Réveillez-vous toujours à la même heure

La routine permet de se concentrer et d’organiser la journée. En plus, cela laisse place à vos clients pour vous contacter facilement, car ils sauront à partir de quelle heure vous appeler pour vous proposer des nouvelles missions. Le fait de se réveiller tous les jours à la même heure permet de ne pas laisser passer une bonne opportunité.

Établissez un emploi du temps

En fonction de votre charge de travail, faîtes un planning pour repartir les missions à accomplir. C’est évident, mais il fallait le spécifier.

Habillez-vous comme si vous alliez au bureau

C’est important d’enlever le pyjama et de s’habiller comme si vous alliez sortir. Cela vous permettra de passer en mode actif. Et ne trichez pas : il ne suffit pas de porter une chemise et de garder le pantalon de pyjama.

Créez un environnement de travail

Quatre aspects fondamentaux :

  1. Ordre : évitez d’accumuler les feuilles et les post-its partout.
  2. Éclairage : privilégiez la lumière du jour en vous installant proche d’une fenêtre.
  3. Matériel : prévoyez tout le matériel nécessaire pour votre journée.
  4. Professionnel : essayez de bien différencier les espaces de vie professionnelle et personnelle.

Faîtes souvent des petites pauses

Maintenir le niveau de concentration pendant 8 heures de suite n’est pas viable. Afin d’assurer la productivité de votre activité et votre performance, établissez des petites missions (1h 30 environ) suivies d’un temps de pause pour boire un café, manger, envoyer quelques messages ou faire un bref appel téléphonique.

Soyez responsable et professionnel

Respectez les délais et ne perdez pas votre temps professionnel à cause du loisir. Si vous répondez correctement aux attentes de vos clients, vous arriverez à les fidéliser.

N’oubliez pas de rester en contact avec vos clients afin de les tenir au courant de l’évolution de leurs projets.

Formez-vous régulièrement

Même si vous avez beaucoup de travail et de clients, c’est toujours important de rester à jour. Les métiers de la traduction et de la rédaction évoluent et, par conséquent, les professionnels doivent s’adapter et s’améliorer constamment.

Pourquoi faire attention au contenu dans l’e-commerce ?

Contenu dans l'e-commerce

On dit souvent qu’une image vaut mieux que 1 000 mots. Pourtant, ce n’est pas tout à fait exact pour le e-commerce, car les textes sont également importants. Voici huit raisons pour lesquelles vous devriez faire attention au contenu de votre site de ventes en ligne :

  1. Le contenu est nécessaire pour faire connaître les nouveaux produits de votre catalogue, que ce soit par le biais d’un bon article, d’un guide d’achat ou d’une courte vidéo commerciale.
  2. Les consommateurs veulent faire des achats intelligents. Pour cela, ils ont besoin d’informations précises sur le produit/service qu’ils envisagent d’acheter. Il faudra donc répondre à ce désir de vos clients.
  3. Le contenu est destiné à créer une certaine confiance chez les consommateurs et permet de montrer l’ingéniosité et la créativité de l’équipe de travail : les rédacteurs, les concepteurs, les photographes…
  4. Un contenu original et pertinent entraîne et génère des interactions sur les réseaux sociaux, qui deviennent un canal idéal pour promouvoir et diffuser des produits et services.
  5. L’appel à l’action, ainsi que les commentaires, suggestions et évaluations des clients, sont essentiels pour renforcer la présence de la marque sur le web et sa notoriété. Ce contenu sert à obtenir une publicité originale et gratuite.
  6. Le contenu est un facteur important pour l’optimisation d’un site web et son SEO. L’utilisation de mots-clés dans les textes, les photos, les vidéos et les infographies favorisent le positionnement de l’entreprise dans les moteurs de recherche.
  7. Il est également essentiel de créer une image de marque autour de votre entreprise et de la développer, c’est-à-dire de générer une atmosphère qui lui est propre, un style et des symboles qui permettront aux internautes de la reconnaître et de savoir que c’est une entreprise professionnelle et fiable. Pour cela, une ligne éditoriale précise et bien définie devient un incontournable du e-commerce.
  8. Le contenu pour l’e-commerce est souvent un levier qui permet de renforcer ou de créer des relations avec les consommateurs, que ce soit via l’envoi d’une newsletter ou à travers des publications quotidiennes sur les réseaux sociaux, entre autres. Cela permet en outre à l’entreprise de rester dans la tendance et d’être vue sur la toile. Cela aura pour effet de générer davantage de trafic vers son site, ce qui lui permettra par ailleurs de maximiser ses ventes.

Êtes-vous prêts à booster vos ventes ? Contactez FV Traductions afin d’obtenir un devis gratuit, personnalisé et sans engagement.

Les traducteurs et les personnes bilingues

Malheureusement, dans le domaine de la traduction (et aussi de l’interprétation), on remarque depuis quelques années une sorte d’intrusion professionnelle qui touche tous les traducteurs professionnels en général.

Traducteur ≠ Personne bilingue

Lors de la phase de prospection de nouveaux clients, tous les traducteurs ont déjà reçu une réponse (ou plusieurs) plus ou moins similaire : « Ma sœur est totalement bilingue », « J’ai étudié à l’étranger, je suis bilingue » ou « Nous avons des salariés bilingues qui peuvent traduire nos documents ». Il semble exister une « légende urbaine » qui affirme que toute personne bilingue peut être un traducteur, mais rien n’est moins vrai : le bilinguisme n’est qu’une partie des métiers de la traduction.

Alors que la traduction est une profession qui nécessite plusieurs années d’études et de pratique, ce qui implique une maîtrise (notamment grammaticale et culturelle) de deux langues, le bilinguisme est une caractéristique personnelle acquise (généralement dès le plus jeune âge) qui donne à une personne la capacité de s’en sortir confortablement dans toute situation sociale dans deux langues différentes.

C’est vrai que la plupart des traducteurs sont bilingues, mais cela ne marche pas à l’inverse, car toutes les personnes bilingues ne sont pas de traducteurs. Par exemple, une personne bilingue ne possèdera généralement pas les connaissances grammaticales nécessaires pour pouvoir traduire un texte sans aucune erreur.

Les traducteurs et les personnes bilingues

Les qualités d’un vrai traducteur

En plus de parler couramment une autre langue, le traducteur doit présenter d’autres qualités tout aussi importantes :

Culture générale et curiosité

Pour être un bon traducteur professionnel, il faut lire et apprendre constamment. Il sera appelé à traduire sur différents sujets, donc il passera des heures et des heures à lire des journaux, des magazines et d’autres documents afin d’étancher sa soif d’apprendre.

Aisance rédactionnelle

Sans jamais trahir le texte source, le traducteur doit écrire de façon fluide et accessible. Éviter les lourdeurs, les fautes d’orthographe ou de syntaxe est fondamental dans ce métier. Parfois, le traducteur devra devenir rédacteur ou encore un véritable écrivain.

Polyvalence professionnelle

Bien sûr, l’activité principale d’un traducteur est la traduction. Néanmoins, chaque traduction comprend plusieurs étapes : détermination du contexte et du public cible, vérification des sources, traduction, relecture, mise en page, livraison… Il s’agit d’un professionnel polyvalent.

Expertise et expérience

Oui, l’expérience est importante pour tous les métiers, mais pas fondamentale. Pourtant, afin de trouver les bons termes et de rendre une traduction de première qualité, les traducteurs ont tendance à se spécialiser dans quelques domaines spécifiques (littérature, marketing, sports, animaux, musique…).

Flexibilité et adaptation

Un traducteur professionnel doit comprendre la finalité du texte et s’adapter afin d’identifier les subtilités et maintenir la technicité du contenu. Le but n’est pas d’exprimer l’idée et les intentions du traducteur, mais bien celles du client.


Vous recherchez un traducteur professionnel pour votre projet ? Demandez un devis gratuit et personnalisé.

L’importance du copywriting dans le e-commerce

Un commerce en ligne ne peut pas exister sans ventes, ni sans clients satisfaits. C’est pourquoi la vente ne peut pas être basée sur une offre, que ce soit de la vente de produits ou de services, et sur de fausses promesses. Vendre c’est arriver à capter le client idéal en répondant à son besoin ou à un problème sans utiliser de méthodes invasives. À ce stade, la pertinence du copywriting prend déjà tout son sens.

Rédaction d’un contenu plus professionnel et plus naturel

Le copywriting est une technique essentielle du marketing qui nécessite à la fois stratégie et créativité pour générer des messages qui attirent le public cible et augmentent les probabilités de ventes tout en fidélisant les clients déjà acquis.

Le copywriting et les ventes en ligne

En termes simples, cette technique consiste à rédiger des textes qui ont pour but de persuader le lecteur et de le pousser à faire l’action qui sera définie en amont. Cette action peut être un acte d’achat, une prise de contact, etc. Bien sûr, il ne s’agit pas de le pousser de manière agressive ou en laissant transparaître que vous êtes impatient de lui vendre votre produit ou service. Le prospect doit se sentir à l’aise et émotionnellement concerné par le message. Dans le cas contraire, il risque d’abandonner son panier d’achat et de ne jamais revenir sur la boutique en ligne.

En sachant cela, il est essentiel de cibler la persona, c’est-à-dire la typologie de l’acheteur concerné, pour le guider précisément vers ce qu’il doit faire et comment le faire. Une fois que vous aurez déterminé ces points, vous serez prêt à rédiger votre contenu avec des mots justes, qui reflèteront exactement la valeur de ce que vous offrez, afin de capter l’attention de votre public cible.

L’impact du copywriting sur les ventes en ligne

Mais pourquoi le copywriting a-t-il un impact positif sur les ventes d’un e-commerce ?

D’abord, cette technique permet de se démarquer de la concurrence. Le commerce en ligne déborde de phrases vues et revues, de promesses irréalistes et d’offres peu attirantes et pas assez ciblées. Il faudra donc éviter les messages trop généralistes et les descriptions pas assez détaillées des produits. En structurant un texte unique qui génère de l’empathie chez le client potentiel, en lui montrant qu’il peut avoir confiance en votre offre et en mettant l’accent sur la solution à son problème, le client sera plus à même d’acheter votre produit et de revenir sur votre boutique en ligne plus tard.

Ensuite, le copywriting permet d’éveiller certaines émotions qui viendront favoriser les ventes. Par exemple, pour vendre un meuble, on trouve souvent une fiche produit simple comportant les mesures, les matériaux, les couleurs disponibles, etc. Ces informations sont très importantes mais elles n’apportent pas de valeur ajoutée. En revanche, si on rédige un conseil de décoration, de nettoyage, d’entretien, etc., en plus de ces informations, le client sera davantage inspiré par la description du produit et pourra se projeter s’il achète ce produit. De cette façon, le copywriting permet de passer d’un message monotone à un contenu plein de vie, authentique et répondant aux exigences du client cible.

Enfin, cette technique de rédaction optimise le positionnement de votre site web dans les résultats des moteurs de recherche grâce à des mots-clés notamment. Le SEO permet d’améliorer la visibilité du contenu et de multiplier ses performances. D’ailleurs, dès que les textes sont indexés par les moteurs, ils augmentent la crédibilité, le trafic et les probabilités de ventes d’un site internet.


Êtes-vous prêts à booster vos ventes ? Contactez FV Traductions afin d’obtenir un devis gratuit, personnalisé et sans engagement.

Les 5 compétences essentielles pour devenir un bon rédacteur

Pendant le confinement, beaucoup de monde s’est lancé dans la rédaction de nouveaux contenus sur les plateformes en ligne pour compléter son salaire, parfois grandement impacté par la crise sanitaire et financière que nous traversons. Néanmoins, devenir un bon rédacteur est beaucoup plus que de proposer ses services de rédaction et de taper sur le clavier de son ordinateur.

Bien écrire implique bien plus que de savoir différencier « travailler » et « travaillé », ou d’avoir un vocabulaire étendu. Il est aussi nécessaire de développer des compétences qui permettent de réaliser de bout en bout une tâche et de le faire bien.

Devenir un bon rédacteur

FVTraductions vous propose de découvrir cinq compétences qui sont essentielles pour être un bon rédacteur :

Un esprit de synthèse

Un lecteur ne sera pas intéressé de lire en dix paragraphes ce qu’il peut comprendre en trois. C’est pourquoi le rédacteur doit être capable d’extraire le cœur de l’information, en éliminant les mots ou les expressions inutiles qui alourdissent le texte, tout en conservant le sens original de ce qu’il souhaite exposer. Attention toutefois, synthétiser ne signifie pas déformer l’information.

Une rédaction claire et efficace

Un bon rédacteur est capable de rendre des sujets ou termes complexes accessibles à tous. Un texte sur le ralentissement économique peut sembler du chinois pour beaucoup de lecteurs, mais la lecture sera différente si l’auteur contextualise le contenu et le complète avec des exemples réels que chaque lecteur pourra comprendre sans difficulté.

La créativité pour se démarquer

Dans le monde de l’écriture, la recherche et la diffusion de nouvelles idées est un facteur important. Personne ne voudra lire ou entendre une information qui aura été reprise et traité des dizaines, voire des centaines de fois, par différents médias. La créativité implique de réfléchir à des éléments qui permettront de se démarquer de la concurrence et de tirer son épingle du jeu : traiter un sujet depuis un autre point de vue, trouver un sujet qui n’a pas encore été abordé, intégrer des contenus multimédias et originaux…

La maîtrise des logiciels

Tout comme pour les éditeurs, la maîtrise des logiciels et des outils en ligne est une compétence que les rédacteurs ne doivent pas ignorer. Par exemple, savoir quel code ajouter dans un texte en HTML, être à l’aise avec les systèmes de gestion de contenu et utiliser des logiciels d’édition graphique sont des compétences très utiles et importantes pour ce métier. D’ailleurs, on ne devrait pas oublier les logiciels de gestion de planning ou encore de comptabilité qui pourront éviter de s’arracher les cheveux au moment d’organiser son emploi de temps ou de gérer ses factures.

Le respect des pairs

Ce métier exige le respect de son travail et de celui des pairs, ainsi que l’autocritique, la responsabilité des engagements, l’observation, le contact avec ses clients et son réseau, beaucoup de persévérance et une volonté d’apprendre et de s’améliorer continuellement.

FVTraductions est en quête constante de la satisfaction de ses clients et, malgré son expertise, demande des retours afin d’améliorer et de poursuivre sa formation professionnelle. En effet, la qualité des services se fonde sur l’évolution continuelle des compétences et l’adaptabilité face aux besoins des clients.

Vous avez un projet de rédaction en espagnol ? N’hésitez pas à contacter FVTraductions pour obtenir un devis gratuit, personnalisé et sans engagement.

La relation entre le SEO et les images

Le SEO sur les images joue un rôle important dans toute stratégie d’optimisation pour les moteurs de recherche. Google et Bing savent que les images peuvent avoir un impact important sur les utilisateurs et accordent donc une grande importance aux sites proposant des images pertinentes, originales et optimisées.

L'importance du SEO sur les images

La façon de consommer les contenus a beaucoup changé, surtout ces dernières années. Avec autant d’informations disponibles sur Internet, on scanne plus et on lit moins. Mais lorsqu’une image attire notre attention, il y a plus de chance que l’on s’attarde sur ce contenu. Et surtout, elles peuvent être utilisées pour améliorer le référencement et la visibilité d’un site sur Google.

L’importance du SEO sur les images

Les images complètent toujours le contenu en format texte. Normalement, le titre ou la description d’un résultat de recherche attirera l’attention de l’utilisateur, mais les images sont plus efficaces et, dans nombreux cas, elles représentent une grande source de trafic sur le web grâce au SEO.

Le SEO est la base du référencement d’un site web pour Google, Bing, etc. Cette discipline comprend de nombreuses techniques de recherche et d’optimisation. Elle prend en compte des dizaines de facteurs, parmi lesquels on remarque l’optimisation des images.

Comment optimiser les images pour améliorer le référencement web

On pourrait penser que le SEO est une discipline compliquée (et c’est vrai), mais tout le monde peut appliquer quelques modifications sur son site pour optimiser les images.

Dénomination descriptive

Le nom que vous attribuez à une image doit être lié au contenu web que vous proposez sur la même page. Vous devez utiliser un mot-clé pertinent pour positionner cette page. Évitez les noms par défaut qui leur sont attribués dans les appareils photo ou les portables.

Si vous utilisez plusieurs images liées au même concept, assurez-vous de les mettre en ordre et de les nommer en conséquence. Faites comme si Google ne puisse découvrir le contenu de votre page qu’en lisant les noms des images.

Le format et la taille

Les formats que Google accepte sont essentiellement .jpg, .png et .gif. Évitez d’utiliser tout autre format, comme .bmp ou .psd par exemple.

Veillez également à ce que vos images ne prennent pas trop de place. La taille d’une image a une grande influence sur son référencement web. Si elle est trop lourde, elle ralentira le chargement de votre site web et Google n’aime pas cela.

La balise ALT

La balise ALT est un facteur très important, car c’est l’une des premières choses que l’intelligence artificielle de Google apprécie lorsqu’elle parcourt votre site web. Il est essentiel de ne pas le laisser vide et de mettre un texte qui soit pertinent et qui décrive l’image.

Le titre

Le titre de l’image aide l’utilisateur à consommer l’information, mais il collabore aussi avec Google pour rendre votre contenu plus pertinent. Utilisez-le pour améliorer le référencement des images.


Avez-vous un projet de rédaction de nouveau contenu web en espagnol pour accompagner les images de votre site ? Demandez un devis personnalisé et gratuit chez FV Traductions.

Bienvenues sur le blog de FV Traductions

FV Traductions est enfin devenu réalité. Le site web est désormais disponible via l’adresse FVTraductions.com afin de donner plus de visibilité aux services de traduction et de rédaction que je propose.

Sur le site, vous découvrirez plusieurs pages qui expliquent l’objectif de ce que je fais au quotidien. Toutes ces pages sont assez génerales ; c’est pourquoi j’ai décidé d’y ajouter une rubrique blog afin de rester actif et de proposer du contenu intéressant a mes visiteurs.

Dans ce blog, vous trouverez des articles liés aux métiers de la traduction et de la rédaction : difficultés de la traduction, conseils pour le référencement web, curiosités linguistiques de l’espagnol, etc. Ainsi que du contenu français traduit en espagnol (chansons, vidéos, etc)…

Traduction

Qu’est-ce que c’est la traduction ? Selon le dictionnaire Larousse, traduire est l’action de « transposer un discours, un texte, l’exprimer dans une langue différente », mais cette définition reste un peu vague pour les professionnels de la traduction.

D’abord, il faut savoir qu’il y a deux métiers différents dans la traduction : les traducteurs et les interprètes. La différence est assez simple : d’un côté, les traducteurs travaillent sur des textes écrits et, de l’autre côté, les interprètes traduisent à l’oral. D’ailleurs, l’interprétation existe sous différentes formes : interprétation simultanée et interprétation consécutive.

Voulez-vous en savoir plus ? N’hésitez pas à suivre le blog de FV Traductions et d’être attentif aux articles à venir.

Rédaction

En ce qui concerne la rédaction, il s’agit de l’action de rédiger un texte. Néanmoins, le métier de rédacteur n’est pas limité à cela.

Actuellement, les rédacteurs ne sont pas que des professionnels en rédaction de textes, mais aussi en ce qui concerne les stratégies SEO pour améliorer le référencement web.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce terme, le SEO est l’acronyme de Search Engine Optimization (« Optimisation pour les moteurs de recherche » en français). Cet aspect marketing est essentiel pour le développement d’une entreprise online et c’est pour cela que plus de 90% des marketeurs placent la rédaction du contenu web optimisé parmi les éléments les plus importants de leur stratégie.

Vous souhaitez en savoir davantage ? Consultez le blog de FV Traductions et restez informé sur les articles à venir.