Septembre : de la motivation pour les auto-entrepreneurs

Enfin, septembre est arrivé. Et on sait que ce mois, c’est la vie pour les auto-entrepreneurs, car, même si parfois cela ne semble pas être comme ça, on aime son métier et le retour de la routine est réconfortant. Revenir à ce qu’on aime est toujours positif et septembre est l’un des mois les plus excitants pour les indépendants. Pourquoi ?

We love September

Il est temps de revenir. Si vous êtes parti en vacances cet été, que ce soit pour quelques jours, une semaine ou même un mois (oh là là, la chance !!), septembre est souvent le mois de la rentrée.

Pour les parents, grâce à la rentrée scolaire des enfants et à leur routine, septembre est un mois idéal, car ils peuvent aussi organiser leur emploi du temps et se concentrer sur leurs tâches professionnelles. D’autre part, si vous n’avez pas d’enfants, vous aimerez aussi ce mois, car la routine est saine (même si on dit souvent le contraire), notamment pour les auto-entrepreneurs.

Septembre et les auto-entrepreneurs

De cette façon, le mois de septembre est, bien que cela puisse sembler contraire, un mois de tranquillité. Le corps et l’esprit aiment les horaires, la planification et le fait de savoir ce qu’on va faire le lendemain et à quelle heure. Cela donne un sentiment de sécurité et, par conséquence, apporte la tranquillité d’esprit et réduit le stress.

De plus, lorsque tout est sous contrôle, on peut se concentrer davantage sur les tâches quotidiennes et sur le travail. Vu que les auto-entrepreneurs adorent leur métier, travailler est une grande satisfaction, notamment après avoir souffert une crise économique comme celle de la pandémie.

Le mois des objectifs et des projets

La charge de travail pour un travailleur freelance pendant l’été diminue considérablement, cela est évident. La plupart des salariés qui proposent des projets aux auto-entrepreneurs sont en vacances et, par conséquence, les missions sont décalées pour la rentrée.

Nombreuses entreprises profitent de la rentrée pour planifier, concevoir et fixer des nouveaux objectifs. Cela se traduit souvent en nouveaux projets pour les indépendants. C’est pourquoi la prospection devient un aspect fondamental et nécessaire pour le mois de septembre (mais pas exclusivement).


Votre entreprise a fixé des nouveaux objectifs et vous recherchez un professionnel pour les atteindre ? N’hésitez pas à contacter FV Traductions et demander votre devis gratuit et sans engagement.

El lugar de trabajo de un autónomo

La llegada de las nuevas tecnologías ha provocado una nueva revolución industrial. Un ordenador con conexión a internet permite desempeñar numerosas profesiones desde cualquier rincón del mundo.

¿Trabajar en la oficina o en casa?

Para los profesionales de la traducción y de la redacción, estas tecnologías permiten elegir el lugar desde donde quieren trabajar. En líneas generales, los autónomos tienen dos posibilidades: trabajar desde casa o alquilar un espacio de trabajo.

Elegir una oficina (o un espacio de Coworking) siempre es una buena opción si anteriormente se trabajaba como empleado en una empresa. De esta forma, la dinámica de la vida profesional no cambia y, además, expandimos nuestras conexiones profesionales y nos permite recibir a los clientes en un entorno adecuado.

Por otra parte, la mayoría de los autónomos deciden trabajar desde casa, lo que permite ahorrar (evitando gastos de alquiler en espacios profesionales), aunque esta vida profesional puede resultar un poco más solitaria.

El autónomo y su lugar de trabajo

Consejos para trabajar desde casa

Uno de los problemas para trabajar desde casa es la ausencia de métodos adecuados para desempeñar correctamente una actividad profesional. Por ello, hoy os damos ciertos consejos que solemos aplicar en FVTraductions.

Despiértate siempre a la misma hora

La rutina permite concentrarse y organizar el día. Además, esto da lugar a que los clientes puedan contactarnos fácilmente, ya que saben a partir de qué hora pueden llamarnos para proponernos nuevos proyectos. El hecho de despertarse todos los días a la misma hora evitará que dejemos pasar una buena oportunidad de crecer.

Organiza tus jornadas laborales

En función de la carga de trabajo, haz un planning para repartir las distintas tareas previstas para cada día y semana. Es evidente, pero a veces es mejor recordarlo.

Vístete como si fueras a la oficina

Es importante quitarse el pijama y vestirse como si fueras a salir de casa. Esto te permitirá cambiar el chip. Y no hagas trampas: no basta con ponerse una camisa y combinarla con el pantalón de pijama.

Crea un entorno de trabajo

Cuatro aspectos fundamentales:

  1. Orden: evita acumular folios y post-its por todas partes.
  2. Iluminación: prioriza la luz natural instalándote cerca de la ventana.
  3. Material: prepara todo el material que necesites para todo el día.
  4. Profesional: intenta separar los espacios de vida profesional y personal.

Haz pausas frecuentemente

Mantener el nivel de concentración durante 8 horas seguidas es inviable. Con el objetivo de asegurar la productividad de tu actividad y el rendimiento, programa tareas rápidas (1h 30 aproximadamente) seguidas de una pausa para tomar un café, comer, enviar mensajes o hacer alguna llamada rápida.

Sé responsable y profesional

Respeta los plazos establecidos y no pierdas el tiempo en otros asuntos. Si cumples con las expectativas de los clientes, conseguirás que vuelvan para proponerte nuevos proyectos.

No olvides mantener el contacto con los clientes para que estén al corriente de la evolución de sus proyectos.

Actualízate constantemente

Aunque tengas muchos proyectos y clientes, siempre es importante actualizarse. Las profesiones de traducción y de la redacción evolucionan diariamente y, en consecuencia, los profesionales deben adaptarse y mejorar constantemente.

L’espace de travail d’un auto-entrepreneur

L’arrivée des nouvelles technologies a provoqué une nouvelle révolution industrielle. Un ordinateur connecté à internet permet de développer de nombreux métiers depuis n’importe quel coin du monde.

Travailler au bureau ou à la maison ?

Pour les métiers de la traduction et de la rédaction, ces technologies permettent de choisir l’endroit où on veut travailler. En gros, les auto-entrepreneurs ont deux possibilités : travailler à la maison ou louer un bureau.

Choisir un bureau (ou un espace Coworking) est toujours une bonne option si auparavant on était salarié. De cette façon, on ne change pas la dynamique de notre vie professionnelle et, d’ailleurs, cela permet de rencontrer d’autres professionnels et d’accueillir des clients dans un environnement adéquat.

Autrement, la plupart des auto-entrepreneurs décident de rester à la maison, ce qui permet d’économiser (pas de loyer extra pour le bureau), mais cette vie professionnelle devient un peu plus solitaire.

L'auto-entrepreneur et son lieu de travail

Conseils pour travailler à la maison

Tout le monde n’adopte pas forcément les bons gestes pour développer son activité professionnelle à la maison. C’est pourquoi on vous donne quelques conseils que FVTraductions applique dans son quotidien.

Réveillez-vous toujours à la même heure

La routine permet de se concentrer et d’organiser la journée. En plus, cela laisse place à vos clients pour vous contacter facilement, car ils sauront à partir de quelle heure vous appeler pour vous proposer des nouvelles missions. Le fait de se réveiller tous les jours à la même heure permet de ne pas laisser passer une bonne opportunité.

Établissez un emploi du temps

En fonction de votre charge de travail, faîtes un planning pour repartir les missions à accomplir. C’est évident, mais il fallait le spécifier.

Habillez-vous comme si vous alliez au bureau

C’est important d’enlever le pyjama et de s’habiller comme si vous alliez sortir. Cela vous permettra de passer en mode actif. Et ne trichez pas : il ne suffit pas de porter une chemise et de garder le pantalon de pyjama.

Créez un environnement de travail

Quatre aspects fondamentaux :

  1. Ordre : évitez d’accumuler les feuilles et les post-its partout.
  2. Éclairage : privilégiez la lumière du jour en vous installant proche d’une fenêtre.
  3. Matériel : prévoyez tout le matériel nécessaire pour votre journée.
  4. Professionnel : essayez de bien différencier les espaces de vie professionnelle et personnelle.

Faîtes souvent des petites pauses

Maintenir le niveau de concentration pendant 8 heures de suite n’est pas viable. Afin d’assurer la productivité de votre activité et votre performance, établissez des petites missions (1h 30 environ) suivies d’un temps de pause pour boire un café, manger, envoyer quelques messages ou faire un bref appel téléphonique.

Soyez responsable et professionnel

Respectez les délais et ne perdez pas votre temps professionnel à cause du loisir. Si vous répondez correctement aux attentes de vos clients, vous arriverez à les fidéliser.

N’oubliez pas de rester en contact avec vos clients afin de les tenir au courant de l’évolution de leurs projets.

Formez-vous régulièrement

Même si vous avez beaucoup de travail et de clients, c’est toujours important de rester à jour. Les métiers de la traduction et de la rédaction évoluent et, par conséquent, les professionnels doivent s’adapter et s’améliorer constamment.

Los traductores autónomos y sus vacaciones

Las vacaciones son fundamentales en la vida profesional de un trabajador. Sin embargo, a menudo a los autónomos les cuesta encontrar tiempo y planificar sus vacaciones.

Los traductores y Murphy

Desarrollado por el ingeniero Edward A. Murphy Jr., la ley de Murphy es un dicho que afirma que « todo lo que puede salir mal saldrá mal ». Así, unos días antes de irnos de vacaciones, nuestro amigo Murphy nos suele enviar un proyecto importante que esperábamos desde hace meses. Debido a situaciones como esta, a los autónomos les cuesta desconectar del trabajo y, en consecuencia, no disfrutan de sus vacaciones al 100%.

¿Quién no tiene acceso a su correo electrónico en el teléfono móvil? Incluso en vacaciones, podemos recibir mensajes de nuestros clientes (o incluso de nuevos clientes) y el miedo a perderlos nos incita a llevarnos el trabajo a la playa. Sin embargo, a veces no nos damos cuenta de que los autónomos también necesitan, al menos, unos días de descanso con sus familias o amigos.

Las vacaciones del traductor autónomo

La importancia de las vacaciones…

No coger vacaciones puede provocar varios problemas en los trabajadores.

Por un lado, los problemas cardiovasculares se suelen asociar a la ausencia de vacaciones. De hecho, el número de ataques cardíacos disminuye durante los períodos vacacionales y es más elevado los lunes. Según numerosos estudios, las vacaciones reducen el estrés y la ansiedad de la vida diaria. Por eso, aunque a los autónomos les apasione su trabajo, es importante parar de vez en cuando y desconectar totalmente.

Por otra parte, las vacaciones son fundamentales para mantener el rendimiento en nuestro trabajo. Ciertos estudios afirman que la ausencia de descanso afecta a competencias como la creatividad, la capacidad de análisis, la concentración, etc.

… incluso en tiempos de crisis

Con el objetivo de intentar recuperar el tiempo perdido por culpa del Covid-19 y volver a encarrilar sus negocios, la mayoría de los autónomos vive en la incertidumbre de no saber qué pasará en los próximos meses.

No obstante, si la contabilidad lo permite, es recomendable y necesario alejarse algunos días de todo este bucle de negatividad y pesimismo. Las ventajas son evidentes: el descanso permitirá recargar las pilas para nuevos proyectos que puedan llegar tras las vacaciones.

FVTraductions se va de vacaciones

Así, FVTraductions ha decidido tomarse unos días de vacaciones durante la primera semana de julio 2021 con el objetivo de cuidar tanto su salud como su rendimiento profesional. Gracias por su comprensión.

Les auto-entrepreneurs traducteurs et leurs vacances

Les vacances sont un aspect essentiel dans la vie professionnelle d’un travailleur. Pourtant, les auto-entrepreneurs ont souvent du mal à trouver le temps et à planifier leurs vacances.

Les traducteurs et Murphy

Développée par l’ingénieur Edward A. Murphy Jr., la loi de Murphy est un adage qui affirme que « tout ce qui est susceptible d’aller mal ira mal ». En effet, quelques jours avant de partir en vacances, notre ami Murphy nous envoie souvent un grand projet que nous attendions depuis des mois. À cause de situations comme celle-ci, les auto-entrepreneurs ont du mal à déconnecter du travail et, par conséquence, ne profitent pas à 100% de leurs vacances.

Qui n’a pas sa boite mail sur son portable ? Même en vacances, nous sommes susceptibles de recevoir des messages de nos clients (ou même des nouveaux clients) et la peur de les perdre nous pousse à amener nos affaires à la plage. Pourtant, parfois on ne se rend pas compte que les auto-entrepreneurs ont aussi besoin de, minimum, quelques jours de repos avec leurs familles ou leurs amis.

Les vacances du traducteur freelance

L’importance des vacances…

Ne pas prendre de vacances peut provoquer plusieurs problèmes chez les travailleurs.

D’un côté, les problèmes cardiovasculaires sont souvent liés à l’absence de vacances. En effet, le taux de crises cardiaques diminue pendant les périodes de vacances et est plus élevé le lundi. Selon de nombreuses études, les vacances réduisent le stress et l’anxiété de la vie quotidienne. C’est pourquoi, même si les auto-entrepreneurs adorent leur travail, c’est important d’arrêter de temps en temps et déconnecter totalement.

De l’autre côté, les vacances sont essentielles pour stabiliser la performance de notre travail. Des études affirment que l’absence du repos affecte les compétences telles que la créativité, les capacités d’analyse, la concentration, etc.

… même en temps de crise

Tout en essayant de rattraper le temps perdu à cause de la Covid-19 et de remettre leurs affaires sur les rails, la plupart des auto-entrepreneurs vivent dans l’incertitude de ne pas savoir ce qui se passera dans les mois à venir.

Néanmoins, si leur chiffre d’affaires leur permet de partir en vacances, s’éloigner quelques jours de toute cette boucle de négativité et de pessimisme est tout à fait recommandable et nécessaire. Les avantages sont évidents : le repos permettra de reprendre des forces en vue des nouveaux défis qui pourraient se présenter d’ici à la fin de l’année.

FVTraductions en vacances

C’est pourquoi, pour son bien-être et sa performance professionnelle, FVTraductions a décidé de prendre quelques jours de vacances pour la première semaine de juillet 2021. Merci de votre compréhension.

Les traducteurs et les personnes bilingues

Malheureusement, dans le domaine de la traduction (et aussi de l’interprétation), on remarque depuis quelques années une sorte d’intrusion professionnelle qui touche tous les traducteurs professionnels en général.

Traducteur ≠ Personne bilingue

Lors de la phase de prospection de nouveaux clients, tous les traducteurs ont déjà reçu une réponse (ou plusieurs) plus ou moins similaire : « Ma sœur est totalement bilingue », « J’ai étudié à l’étranger, je suis bilingue » ou « Nous avons des salariés bilingues qui peuvent traduire nos documents ». Il semble exister une « légende urbaine » qui affirme que toute personne bilingue peut être un traducteur, mais rien n’est moins vrai : le bilinguisme n’est qu’une partie des métiers de la traduction.

Alors que la traduction est une profession qui nécessite plusieurs années d’études et de pratique, ce qui implique une maîtrise (notamment grammaticale et culturelle) de deux langues, le bilinguisme est une caractéristique personnelle acquise (généralement dès le plus jeune âge) qui donne à une personne la capacité de s’en sortir confortablement dans toute situation sociale dans deux langues différentes.

C’est vrai que la plupart des traducteurs sont bilingues, mais cela ne marche pas à l’inverse, car toutes les personnes bilingues ne sont pas de traducteurs. Par exemple, une personne bilingue ne possèdera généralement pas les connaissances grammaticales nécessaires pour pouvoir traduire un texte sans aucune erreur.

Les traducteurs et les personnes bilingues

Les qualités d’un vrai traducteur

En plus de parler couramment une autre langue, le traducteur doit présenter d’autres qualités tout aussi importantes :

Culture générale et curiosité

Pour être un bon traducteur professionnel, il faut lire et apprendre constamment. Il sera appelé à traduire sur différents sujets, donc il passera des heures et des heures à lire des journaux, des magazines et d’autres documents afin d’étancher sa soif d’apprendre.

Aisance rédactionnelle

Sans jamais trahir le texte source, le traducteur doit écrire de façon fluide et accessible. Éviter les lourdeurs, les fautes d’orthographe ou de syntaxe est fondamental dans ce métier. Parfois, le traducteur devra devenir rédacteur ou encore un véritable écrivain.

Polyvalence professionnelle

Bien sûr, l’activité principale d’un traducteur est la traduction. Néanmoins, chaque traduction comprend plusieurs étapes : détermination du contexte et du public cible, vérification des sources, traduction, relecture, mise en page, livraison… Il s’agit d’un professionnel polyvalent.

Expertise et expérience

Oui, l’expérience est importante pour tous les métiers, mais pas fondamentale. Pourtant, afin de trouver les bons termes et de rendre une traduction de première qualité, les traducteurs ont tendance à se spécialiser dans quelques domaines spécifiques (littérature, marketing, sports, animaux, musique…).

Flexibilité et adaptation

Un traducteur professionnel doit comprendre la finalité du texte et s’adapter afin d’identifier les subtilités et maintenir la technicité du contenu. Le but n’est pas d’exprimer l’idée et les intentions du traducteur, mais bien celles du client.


Vous recherchez un traducteur professionnel pour votre projet ? Demandez un devis gratuit et personnalisé.

Traductores y el bilingüismo

Desafortunadamente, en el sector de la traducción (y de la interpretación), ha aumentado en los últimos años una intrusión profesional que ha afectado a todos los traductores profesionales en general.

Traductor ≠ Persona bilingüe

En la etapa de búsqueda de nuevos clientes, todos los traductores han recibido alguna vez una respuesta (o varias) bastante similar: « Mi hermana es totalmente bilingüe », « He estudiado en el extranjero, soy bilingüe » o « Tenemos empleados bilingües que pueden traducir nuestros documentos ». Parece existir una « leyenda urbana » que afirma que una persona bilingüe es automáticamente traductora, pero la verdad es que no es así: el bilingüismo solo es una parte de la profesión del traductor.

Mientras que la traducción es una profesión que necesita varios años de estudios y de experiencia, lo que implica un dominio (especialmente gramatical y cultural) de dos idiomas, el bilingüismo es una competencia personal adquirida (generalmente desde temprana edad) que da a una persona la capacidad de desenvolverse cómodamente en cualquier situación social en dos idiomas distintos.

Es cierto que la mayoría de los traductores son bilingües, pero esto no sirve en el otro sentido, ya que una persona bilingüe no se convierte automáticamente en traductora. Por ejemplo, una persona bilingüe normalmente no cuenta con los conocimientos gramaticales necesarios para poder traducir un texto sin ningún error.

Traductores y bilingüismo

Las cualidades de un verdadero traductor

Además de hablar fluidamente en otro idioma, el traductor debe presentar otras cualidades igual de importantes:

Cultura general y curiosidad

Para ser un buen traductor, es necesario leer y aprender continuamente. Los clientes piden traducir sobre diferentes temas, por lo que pasará horas y horas leyendo periódicos, revistas y otros documentos para satisfacer su sed de aprendizaje.

Buena redacción

Sin dejar de lado el contenido original, el traductor debe escribir de forma fluida y accesible. Evitar construcciones pesadas, faltas de ortografía o de sintaxis es fundamental en esta profesión. A veces, el traductor deberá vestirse de redactor o incluso de escritor.

Polivalencia profesional

Por supuesto, la actividad principal del traductor es la traducción. No obstante, cada traducción incluye varias etapas: determinación del contexto y del lector, verificación de las fuentes, traducción, relectura, presentación, entrega… Se trata de un profesional polivalente.

Habilidad y experiencia

Sí, la experiencia es importante en todas las profesiones, pero no fundamental. Sin embargo, para aplicar los términos adecuados y ofrecer una traducción de máxima calidad, los traductores tienden a especializarse en ciertos temas específicos (literatura, marketing, deporte, animales, música…).

Flexibilidad y adaptación

Un traductor profesional debe entender la finalidad del texto y adaptarse para identificar las sutilidades y mantener el nivel técnico del contenido. El objetivo no es expresar la idea y las intenciones del traductor, sino las del cliente.


¿Busca un traductor profesional para su proyecto? Pida su presupuesto gratuito y personalizado.

Les 5 compétences essentielles pour devenir un bon rédacteur

Pendant le confinement, beaucoup de monde s’est lancé dans la rédaction de nouveaux contenus sur les plateformes en ligne pour compléter son salaire, parfois grandement impacté par la crise sanitaire et financière que nous traversons. Néanmoins, devenir un bon rédacteur est beaucoup plus que de proposer ses services de rédaction et de taper sur le clavier de son ordinateur.

Bien écrire implique bien plus que de savoir différencier « travailler » et « travaillé », ou d’avoir un vocabulaire étendu. Il est aussi nécessaire de développer des compétences qui permettent de réaliser de bout en bout une tâche et de le faire bien.

Devenir un bon rédacteur

FVTraductions vous propose de découvrir cinq compétences qui sont essentielles pour être un bon rédacteur :

Un esprit de synthèse

Un lecteur ne sera pas intéressé de lire en dix paragraphes ce qu’il peut comprendre en trois. C’est pourquoi le rédacteur doit être capable d’extraire le cœur de l’information, en éliminant les mots ou les expressions inutiles qui alourdissent le texte, tout en conservant le sens original de ce qu’il souhaite exposer. Attention toutefois, synthétiser ne signifie pas déformer l’information.

Une rédaction claire et efficace

Un bon rédacteur est capable de rendre des sujets ou termes complexes accessibles à tous. Un texte sur le ralentissement économique peut sembler du chinois pour beaucoup de lecteurs, mais la lecture sera différente si l’auteur contextualise le contenu et le complète avec des exemples réels que chaque lecteur pourra comprendre sans difficulté.

La créativité pour se démarquer

Dans le monde de l’écriture, la recherche et la diffusion de nouvelles idées est un facteur important. Personne ne voudra lire ou entendre une information qui aura été reprise et traité des dizaines, voire des centaines de fois, par différents médias. La créativité implique de réfléchir à des éléments qui permettront de se démarquer de la concurrence et de tirer son épingle du jeu : traiter un sujet depuis un autre point de vue, trouver un sujet qui n’a pas encore été abordé, intégrer des contenus multimédias et originaux…

La maîtrise des logiciels

Tout comme pour les éditeurs, la maîtrise des logiciels et des outils en ligne est une compétence que les rédacteurs ne doivent pas ignorer. Par exemple, savoir quel code ajouter dans un texte en HTML, être à l’aise avec les systèmes de gestion de contenu et utiliser des logiciels d’édition graphique sont des compétences très utiles et importantes pour ce métier. D’ailleurs, on ne devrait pas oublier les logiciels de gestion de planning ou encore de comptabilité qui pourront éviter de s’arracher les cheveux au moment d’organiser son emploi de temps ou de gérer ses factures.

Le respect des pairs

Ce métier exige le respect de son travail et de celui des pairs, ainsi que l’autocritique, la responsabilité des engagements, l’observation, le contact avec ses clients et son réseau, beaucoup de persévérance et une volonté d’apprendre et de s’améliorer continuellement.

FVTraductions est en quête constante de la satisfaction de ses clients et, malgré son expertise, demande des retours afin d’améliorer et de poursuivre sa formation professionnelle. En effet, la qualité des services se fonde sur l’évolution continuelle des compétences et l’adaptabilité face aux besoins des clients.

Vous avez un projet de rédaction en espagnol ? N’hésitez pas à contacter FVTraductions pour obtenir un devis gratuit, personnalisé et sans engagement.