Les théories principales de la traduction contemporaine

Dans l’histoire de la traduction, beaucoup d’experts ont publié leurs théories : certaines ont déjà été refusées tandis qu’autres sont toujours applicables aujourd’hui.

Néanmoins, on trouve actuellement six théories qui résument globalement la traduction contemporaine.

Sociolinguistique

Cette approche affirme que le contexte social établit ce qui est traduisible et ce qui ne l’est pas, ce qui est ou n’est pas acceptable. Selon cette perspective, le traducteur est inévitablement le produit d’une société : nous traduisons toujours à partir de nos propres connaissances socioculturelles.

Linguistique

Nombreux linguistes tels que Austin, Mounin, Vinay ou Derbelnet ont travaillé sur le processus de la traduction et ils considèrent qu’il faut partir des unités fondamentales : le mot, le syntagme et la phrase.

Herméneutique

Cette théorie est principalement basée sur les travaux de George Steiner, qui considère toute communication humaine comme une traduction et, en conséquence, cette discipline n’est pas une science, mais un « art exact ». Un vrai traducteur doit devenir écrivain afin de rédiger les idées exprimées par l’auteur du texte source.

Littéraire

Les experts en littérature affirment que la traduction ne doit pas être considérée comme une opération linguistique, mais plutôt comme une opération littéraire. Pourquoi ? On pense qu’il y a une « énergie » dans le langage et elle se manifeste à travers les mots, qui sont l’ensemble des expériences d’une culture. C’est ce que le professionnel doit traduire.

Communicative

Il s’agit de ce qu’on appelle la perspective interprétative. Des chercheurs tels que D. Seleskovitch et M. Lederer ont institué ce qu’on appelle la « théorie du sens », basée principalement sur les expériences d’interprétation en conférence. Cette approche constate que ce n’est pas la langue qui doit être traduite, mais le sens, car la langue n’est pas qu’un véhicule du message et peut même compliquer la compréhension du texte cible. C’est pourquoi il est toujours plus pratique de déverbaliser lors de la traduction.

Sémiotique

La sémiotique est la science qui traite des signes et des systèmes de signification. Selon cette discipline, pour qu’il y ait un sens, il faut la collaboration de trois instances : un signe, un objet et un interprète. Ainsi, la traduction devrait être considérée comme l’interprétation des textes dont le contenu encyclopédique est différent et le contexte socioculturel unique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s